Catherine de Bar (1614-1648) Mère Mectilde du Saint-Sacrement

Moniale et fondatrice bénédictine au XVIIe siècle.

Yves Poutet, Joël Letellier, Marie-Hélène Rozec

Le Frère Yves Poutet, docteur ès Lettres, était un spécialiste des XVIIe et XVIIIe siècles se révèle fin psychologue et historien compétent, puisant aux meilleures sources dont il peut disposer et toujours soucieux de s’ouvrir à l’ensemble du contexte de la société concernée. Ce sont ces mêmes caractéristiques que nous retrouvons dans cette abondante biographie de Catherine de Bar (1614-1698) devenue en religion Mère Mectilde du Saint-Sacrement, d’abord annonciade et bénédictine en Lorraine puis fondatrice à Paris de l’Institut des Bénédictines de l’Adoration perpétuelle sous l’impulsion de la régente Anne d’Autriche. Personnalité hors pair, Mère Mectilde se révèle vite une âme de feu à la forte spiritualité imprégnée de la Bible et de la Tradition ecclésiale, au jugement équilibré et sage lui faisant éviter les déviances de l’époque et cependant aussi absolue dans ses choix de vie que douce et tempérée à l’égard d’autrui. Cette biographie est précieuse à plus d’un titre, notamment pour nous aider à situer l’action et la mystique de Mère Mectilde dans le monde qui était le sien, celui du XVIIe siècle, ce temps du « Grand Siècle » si contrasté à plus d’un titre. L’auteur, par la mise en relief du jeu des relations familiales, mondaines et spirituelles, a l’art de nous faire pénétrer en ce monde fascinant où, au milieu des implications politiques et des rivalités d’influences, le dessein de Dieu ne cesse de se révéler au quotidien.

Parole et Silence

Catherine de Bar (1614-1648) Mère Mectilde du Saint-Sacrement